Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 22:26

 

 

CIMG5552.JPG

 

 

SORTIE « ŒUFS » LA PETITE PIERRE

Le  18 Avril 2014

 

Notre traditionnelle sortie « œufs » avait lieu cette année, une fois de plus dans la région de la « Petite-Pierre » 21 personnes y participèrent sur un circuit d’environ 13 km. La météo était clémente, et le départ fut donné au barbecue près de la maison forestière de la « Petite-Pierre », direction le « Rocher Blanc » ou un très beau point de vue vers le château de la Petite-Pierre appelé aussi « CHATEAU DE LÜTZELSTEIN » s’offre à nos yeux. Petite pose photos, puis nous plongeons vers la vallée, serpentant au pied des remparts. Après avoir longé différents étangs, un sentier en montée nous emmène au « Rocher des Paiens » ou nous prenons un petit déjeuner bien mérité. Puis tranquillement nous nous dirigeons vers le « Chalet Saint Hubert » (maintes fois cambriolé), en cueillant au passage quelques brins d’aspérule odorante utilisées pour faire le fameux « Maïtrank ou Vin de Mai » dont voici une des recettes :

 

Ingrédients

40 g d’aspérule (tige et feuilles)
1 l de vin blanc (sylvaner ou pinot blanc)
100 g de sucre
½ orange + ½ citron

Procédure

Laver et égoutter les aspérules. Les placer dans un large récipient avec le sucre, le vin blanc et le zeste d’une demi-orange et d’un demi-citron. Laisser macérer 24 heures au frais. Filtrer la boisson avant de la servir.

 

Après cet intermède culinaire, nous amorçons la descente vers la « Vallée de la Zinsel » jusqu’au moulin du « Weckenmuehle » ou un peu plus loin nous empruntons à droite le GR532 pour remonter en pente raide vers « La Fontaine du Tonnelier Jean » et rejoindre après un gros effort, le barbecue (Ouf) ou nous attends l’apéritif et le déjeuner. Bien sur, l’équipe d’intendance toujours présente et indispensable, avait déjà mis le barbecue en activité pour la préparation des omelettes, chacun suivant sa recette préférée.

L’après midi, afin de faire passer les omelettes gargantuesques, une petite balade digestive s’imposait. Aussi nous décidons de nous rendre au château pour faire le tour des remparts, et visiter la citerne à filtration du 13ème siècle creusée dans le roc, qui alimentait celui-ci en eau.

Ci-dessous un petit historique du château :

Un premier site défensif est établi par les comtes d'Eguisheim-Dabo, qui le donnent en fief à une famille noble nommée Parva Petra (« petite pierre »), laquelle lui laisse son nom.

Le fief est érigé en comté de La Petite Pierre dès la fin du XIIe siècle, au profit d'un cadet de la puissante famille de Blieskastel, le château est mentionné pour la première fois en 1212.

Suite à un conflit avec l'évêque de Strasbourg, les comtes doivent lui céder leur comté, lequel leur est concédé en retour sous forme de fief dès 1223.

En 1403, Bourcard de Lutzelstein, évêque de Strasbourg et dernier héritier mâle du château, cède le quart de la Petite-Pierre au comte palatin Robert III devenu empereur germanique, qui lui accorde de transmettre ces biens par voie d'héritage par les femmes. Mais en 1452, le comte palatin Frédéric Ier s'empare de la totalité du château.

Le comté est transmis à une branche cadette de la Maison palatine, et le château devient en 1566 la résidence de Jerri-Hans, comte palatin de Veldenz, qui y fait faire de grands travaux de modernisation.

Le 24 octobre 1648, par les traité de Westphalie et de Münster qui mettent fin à la guerre de Trente ans, les terres et seigneuries des Habsbourg, en Alsace, passent aux mains du Roi de France.
L'armée royale occupe le château en 1677, et en 1681 Vauban est chargé de restructurer les fortifications, encore en grande partie visibles aujourd'hui, alors que les autres châteaux-forts alsaciens étaient voués à l'abandon, l'arasement sinon à la destruction, à l'exception des châteaux de Lichtenberg et du Landskron.

La ville fortifiée, avec la chapelle Saint-Louis, le chœur de l'église du XVe siècle et la tour-bastion protégeant les citernes, est étroitement liée au château.

 

En fin d’après midi chacun reprends son destrier motorisé pour rejoindre le fief de Willerwald.

Merci à tous pour votre participation à cette sortie.

Jean-Paul Grimont

 

CIMG5546.JPG  CIMG5550.JPG

 

CIMG5551.JPG  CIMG5569.JPG

 

CIMG5567.JPG  CIMG5578.JPG

 

 

CIMG5568.JPG  CIMG5564.JPG

 

 

CIMG5559.JPG

 

Partager cet article

Repost0

commentaires