Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 décembre 2020 3 09 /12 /décembre /2020 14:11

 

HISTOIRE GAULOISE

Il était une fois, nos ancêtres, ces hommes fiers, les Gaulois,

Qui n’avaient peur que d’une seule chose ma foi,

Que la voûte céleste s’effondre sur leurs têtes,

Au petit matin quand s’annonça la grande tempête.

Car “Taranis“ leur dieu de la foudre et du tonnerre,

Décida un jour de châtier les «z’ élites» du pays dans sa colère !

Pour leur incompétence à bien les gouverner,

Et ainsi faire de la Gaule un royaume totalement ruiné.

Alors le bel été et sa chaleur bienfaisante,

Firent place à l’automne et son humidité persistante,

Entraînant le retour du terrifiant virus chinois,

Son lugubre cortège de souffrances et d’effrois,

Ainsi que la remise du royaume en quarantaine,

Avec de graves répercussions sociétales et humaines,

Sans concertations réelles ni équité de traitement.

Alors, pour tous les fiers Gaulois, le bilan fut affligeant.

Car, l’égocentrisme ce fléau, en tous lieux gagna du terrain,

Puisque les associations furent réduites à peau de chagrin.

L’école publique obligatoire pour tous était leur fierté,

Maintenant, en plein naufrage y règnent la haine et l’insécurité.

Les paysans, de taxes, règlements et normes écrasés,

Sont en souffrance, épuisés, plus compétitifs, et abandonnés.

Mais aussi, toutes leurs richesses industrielles bradées

Par les rapaces immoraux d’une mondialisation effrénée.

Et que penser d’un ministre, suppliant un industriel d’être coopératif,

Une telle farouche volonté politique les laissa dubitatifs !

Leur modèle sanitaire avec hôpitaux, lits, et effectifs supprimés,

Voyait leurs soignants sans équipements adaptés, le virus affronter.

Les forces de sécurité et d’ordre du pays au bord de l’implosion,

Car effectifs réduits, locaux vétustes, délaissés par le pouvoir en perdition.

A une époque, le ‘‘Titanic‘‘ mal gouverné en eaux profondes a sombré !

Mais, gardons espoir, le vaisseau ‘‘Gaulois‘‘ peut encore être sauvé,

Si son avenir enfin revenait entre les mains du peuple souverain.

Car n’oublions jamais ! Quiconque gouverne sans les citoyens,

Ne défendra guère leurs intérêts, ni acceptera leurs choix !

JPG

 

Partager cet article

Repost0

commentaires